champs de fleurs à Grasse
Accueil » idées de voyage en europe » Les merveilleux champs de fleurs à Grasse : une symphonie de couleurs et d’arômes

Les merveilleux champs de fleurs à Grasse : une symphonie de couleurs et d’arômes

Découvrez les champs de fleurs de Grasse, juste à l’extérieur de Nice.

Au printemps, les collines au nord de Nice se remplissent de fleurs printanières, ce qui a du sens puisque Grasse est souvent désignée comme la capitale mondiale du parfum. Le parfum fait la renommée de la ville depuis le 16ème siècle. La ville produit un tiers des arômes de la France pour le parfum mais également des arômes pour l’industrie alimentaire. La ville provençale traditionnelle est pleine de bâtiments orange pastel qui abritent boutiques, cafés et restaurants.

Grasse n’est qu’à 40 minutes de Nice en voiture et des plages de la Côte d’Azur.

Un peu d’histoire sur Grasse et son industrie florale

Au fil des siècles, Grasse a su développer et préserver son savoir-faire en matière de culture, de récolte et de transformation des fleurs. Les premiers vestiges du travail artisanal local remontent au Moyen Âgé. La production de cuir, alors très prisée à l’époque, amène la création des premières fragrances pour masquer les odeurs désagréables. Au XVIe siècle, Grasse se tourne définitivement vers la culture de plantes à parfums afin de répondre à la demande grandissante des manufactures locales.

Une variété de fleurs cultivées à Grasse

Dans ces magnifiques champs de fleurs de Grasse, on peut y trouver plusieurs essences qui sont utilisées pour créer des parfums uniques et délicats :

  • Roses de mai : La rose Centifolia, plus connue sous le nom de Rose de Mai, est l’une des fleurs les plus emblématiques du Pays de Grasse. Elle est récoltée durant le mois de mai et fournit une essence précieuse très appréciée pour la qualité olfactive de ses pétales.
  • Jasmin Grandiflorum : Le Jasmin de Grasse, aussi appelé le Jasmin Grandiflorum, dévoile un parfum enivrant tant prisé par l’industrie. Cultivé traditionnellement dans les champs grassois depuis le XVIIe siècle, il représente aujourd’hui l’ADN même de la région.
  • Tubéreuse : La Tubéreuse est une plante originaire du Mexique qui a su s’épanouir sur les terres grassoises. Avec son parfum puissant et capiteux, elle est souvent utilisée comme note de tête ou de cœur dans les compositions florales.
  • Mimosa : Décorent également les collines grassoises avec leurs couleurs dorées et leur doux parfum, ces arbustes sont généralement récoltés entre les mois de janvier et mars et fournissent à la fois des essences et des absolus pour la fabrication de parfums.

Le processus de culture et de récolte dans les champs de fleurs

La réussite des cultures florales à Grasse repose sur un savant mélange d’éléments naturels et humains. Le climat méditerranéen, l’ensoleillement idéal et la qualité des sols permettent aux fleurs de s’épanouir.

La culture

Les champs de fleurs de Grasse sont préparés en respectant les exigences particulières de chaque espèce. Par exemple, le Jasmin nécessite un sol riche et bien drainé, tandis que la Rose de Mai se plaît dans une terre plus argileuse. Généralement, la plantation peut être réalisée à partir de graines ou grâce à des boutures prélevées sur des plantes matures pour garantir une meilleure qualité des arômes.

La récolte

Le moment de la récolte est crucial pour obtenir des essences de qualité. Les fleurs doivent être cueillies à maturité, lorsque leur concentration olfactive est au plus haut. La majorité de la récolte se fait encore aujourd’hui manuellement par des mains expertes qui connaissent parfaitement le rythme et les besoins de chaque plante. Par exemple, il faut environ 600 kg de fleurs fraîches de rose pour produire seulement 1 kg d’essence précieuse.

L’extraction des essences : un savoir-faire ancestral

Une fois la récolte terminée, les fleurs sont acheminées rapidement vers les usines de transformation où elles sont soumises à différents procédés d’extraction :

  • L’enfleurage : Cette méthode traditionnelle consiste à déposer les pétales de fleur sur des plaques grasses pour absorber leurs molécules odorantes. Après plusieurs jours, la graisse saturée de parfum est récupérée pour donner naissance à un produit appelé « pommade », qui sera ensuite traitée avec de l’alcool pour en extraire les notes olfactives.
  • L’hydrodistillation : Cette technique permet d’extraire les essences des fleurs de Grasse grâce à la vapeur d’eau sous pression qui traverse les pétales pour libérer leurs substances aromatiques volatiles. Le mélange obtenu est refroidi et séparé pour ne récupérer que les huiles essentielles pures.
  • La macération solvant : Plus moderne, cette méthode consiste à faire tremper les fleurs dans un solvant (habituellement de l’hexane) pour dissoudre les molécules odorantes. Une fois évaporée, reste un résidu solide appelé concrète ou absolue, très concentrée en parfum.

Venir à Grasse – découvrir les champs de fleurs

  • Hôtel du Cap Eden Roc (Antibes) : Hébergements glamour en bordure de la mer Méditerranée qui sont les préférés des dignitaires, de la royauté et autres célébrités.
  • Le Saint Paul (Saint-Paul-de-Vence) : C’est un hôtel Relais & Châteaux avec une vue imprenable sur le village médiéval et la Méditerranée.
  • La Bastide Saint-Antoine (Grasse) : Un autre hôtel Relais & Châteaux au centre d’une oliveraie de cinq hectares surplombant la baie de Cannes.

Cette richesse florale de Grasse offre aux parfumeurs la possibilité de créer des fragrances uniques et délicates. Les essences extraites sont ensuite assemblées suivant des recettes bien gardées pour élaborer des créations originales qui ont fait la renommée et le prestige du Pays de Grasse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *