Découvrir les Pays-Bas : visites de Rotterdam, Breda et Heindoven

Au Pays-Bas, on trouve des tulipes, des sabots en bois, du fromage et des moulins. Je suis sûre que je ne vous apprends rien ! Ce que vous savez peut-être moins c’est que les Pays-Bas c’est aussi un pays où il fait bon vivre, un pays où architecture rime avec futur et, nature avec culture. Un pays qui réserve vraiment des surprises !

Alors si on sortait un peu des sentiers battus ! Que diriez-vous de découvrir 3 villes, auxquelles vous n’auriez peut-être pas pensé et qui valent certainement le détour ? Un trio gagnant pour qui aime l’Art moderne, l’Histoire et l’Architecture.

Welkom in Nederland !

Et la lumière fut ! Premier arrêt au sud des Pays-Bas, à Eindhoven. C’est, dans ce plat pays, LA ville du Design et de l’Art Moderne. On aime ou on n’aime pas, mais le Musée Van Abbe ou la semaine du Design en octobre sont autant d’occasions étonnantes de découvrir les nouvelles tendances de la création, tous secteurs confondus, et qui ne laissent personne indifférent. Eindhoven, c’est aussi La ville de l’électronique.

Saviez-vous que c’est à Eindhoven qu’est née la première ampoule Philips ? Alors forcément une visite au Musée du même nom s’impose.

Et puis figurez-vous qu’à Eindhoven, assister à un concert dans un ovni, l’Evoluon, ou enfourcher la petite reine sur une « piste étoilée » et sur les traces de Van Gogh sont dans l’ordre du possible. Alors quand vous en aurez plein les yeux, vous pourrez encore éveiller d’autres sens en flânant dans les rues piétonnes et en profitant d’un des nombreux bars ou restaurants du centre ou du quartier Strijp-S, haut lieu de créativité.

Cap à l’ouest sur Breda. Berceau de la dynastie des Nassau, liée à la dynastie royale Orange-Nassau (mais ça c’est une autre histoire), cette deuxième étape contraste par son ambiance plus historique. Cathédrale, béguinage, châteaux et autres musées sont autant de curiosités qui vous plongeront dans le passé glorieux de ce pays encore trop ignoré des touristes francophones.

Comme beaucoup de villes hollandaises, elle est parcourue de canaux (ici appelés les « singels »), alors pour changer du vélo, pourquoi ne pas profiter d’un petit bateau pour visiter la ville autrement et admirer les belles maisons de maître du bord de l’eau.

Et puis, pour vous imprégner de la bonne humeur de cette ville reconnue comme une des plus accueillantes du pays, rien de tel que de vous attabler à la terrasse d’un « Eetcafé », sur la Grand place ou le long des canaux. Au menu des dégustations locales, essayez le « High tea » (tradition empruntée aux Anglais), les apéritives « bitterballen » (boulettes de poulet frit), ou encore les sandwiches de croquettes.

Vous croiserez aussi certainement l’une échoppe ambulante typique pour déguster un « Hollandse nieuwe » (hareng frais couvert d’oignons aussi frais) ou du kibbeling (morue frite)! A ne manquer sous aucun prétexte ! Pour le plat de résistance, vous aurez autant de choix dans d’excellents restaurants.

La dernière escale, située sur les bords de la « Nouvelle Meuse », interpelle par son architecture moderne et résolument innovante ! Là, histoire et modernité se côtoie sans aucun complexe. Rotterdam, deuxième ville des Pays-Bas, est parfois aussi surnommée Manhattan sur Meuse. Rien que ça ! Dévastée pendant la 2è guerre mondiale, le terrain était dégagé pour laisser libre cours aux constructions les plus folles. Les grattes ciels, de taille encore raisonnables, sont légions et rivalisent d’originalité. Manger au « Markthal » (marché couvert ), visiter l’une des maisons cube du village miniature « Kijk-Kubus » sont des expériences.

« Grimper » au sommet de l’Euromast (rassurez-vous il y a un ascenseur), à 100 ou 185 m au choix, vous offrira une vue à 360°sur la ville, le port et la campagne environnante. Mais le must, à Rotterdam, sera aussi d’embarquer à bord du « Speedo » pour une virée, entre autre, dans le 8è plus grand port de commerce du Monde. Ah ! Et ne quittez pas la ville sans mis les pieds au Musée Boijmans Van Beuningen, pour un voyage dans l’histoire de la peinture, depuis le Moyen-âge jusqu’à notre époque.

Il ne vous reste plus qu’à apprendre quelques mots de la langue ! Alors « Tot binnenkort in Nederland* » ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *